syndic-copropriete2

Syndic de copropriété : les différents syndics

Le Blog de l'ImmoLundi 25 février 2013

Syndics de copropriété : zoom sur leurs devoirs et obligations

Le syndic des copropriétaires désigne un syndic qui a en charge l’administration du bien immobilier et sa gestion courante. Un contrat de mandat doit être voté par l’assemblée générale des copropriétaires et comprend une durée (généralement trois ans renouvelables). En cas de fautes, le mandat peut être révoqué.

Les missions du syndic sont nombreuses :

- il exécute les décisions prises par le syndicat de copropriétaires lors des assemblées générales ;

- il applique le règlement de copropriété ;

- il garantit le bon état de conservation de l’immeuble et doit faire effectuer en urgence les travaux nécessaires au maintien du bon état de l’immeuble ;

- il doit conserver et archiver les documents qui concernent la copropriété ;

- il perçoit les charges des copropriétaires,  gère le budget, établit les comptes…

Le syndic doit impérativement rendre compte de sa gestion financière et de l’exécution de sa mission à l’assemblé générale. Si les comptes sont approuvés, les copropriétaires donnent quitus au syndic, l’exonérant de ses responsabilités.

 

Les syndicats de copropriété : un métier ou du bénévolat

Le syndic n’est pas obligatoirement professionnel. Si la copropriété est petite, un copropriétaire peut assumer cette fonction. Un syndic bénévole n’est pas rémunéré mais les frais engagés dans l’exercice de cette activité lui sont remboursés. Bien que facultative, il est conseillé de souscrire une assurance responsabilité civile.

 

 

 

 

Un syndic professionnel doit justifier de plusieurs points avant de pouvoir exercer cette activité : une garantie financière, une assurance de responsabilité civile et un compte bancaire au nom de la copropriété. Il doit par ailleurs être titulaire d’une carte de gestion immobilière délivrée par la préfecture.

 

La rémunération du syndic de copropriété se décompose sous forme d’honoraires forfaitaires pour la gestion courante du bien immobilier et d’honoraires spécifiques lorsqu’il engage des actions qui n’étaient pas comprises dans le budget prévisionnel.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>